*Madame Davezac est Directrice Générale de la Fondation de France
Ce vendredi soir, nous recevions ce courrier d’Axelle (oui, on l’appelle Axelle, nous décidons de ne pas faire de chichis entre nous et les représentantes de la Fondation de France), nous vous glissons ci-dessous ce texte dans son intégralité.
Mais nous savons que vous êtes pressés d’aller pédaler (avez-vous donné déjà? Non? passez par là) et nous vous offrons ici un rapide résumé. Comme aussi un manifeste sur le bien fondé du choix que nous avons eu de vous emmener sur une collecte organisée par l’alliance « tous unis contre le virus ».
Cette alliance réunit le savoir-faire, les compétences et les réseaux de trois organismes. La Fondation de France, L’AP-HP (pour Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) et L’Institut Pasteur.
A ce jour, c’est 20 millions d’euros collectés grâce à vous. 20 millions qui permettent de gérer l’urgence, d’accompagner ceux qui soignent. Accompagner ceux qui sont soignés et évidemment inscrire ces investissements dans le temps plus long, pour accélérer la recherche.
Des actions sur tout le territoire, Lyon, Bordeaux, Lille, Reims, Nantes, Strasbourg. Ces CHU ont bénéficié de vos dons.
A Toulouse, à Paris, vos dons permettent de mieux accompagner les proches des victimes, pour rendre ce moment difficile moins pénibles. Les soignants aussi souffrent. Dans le jus depuis des semaines, ils ont aussi besoin de soutien psychologique, vos dons permettent d’alléger leur charge.
La recherche et la compréhension de ce virus n’est pas en reste.

Bref cette alliance apporte une réponse organisée et globale aux défis que soulèvent cette pandémie. Puisque notre projet « critérium des confiné.e.s » est bâti autour du vélo nous osons ce parallèle. Le vélo d’appartement, le home-trainer doit aussi être considéré comme un bel outil pour soulager ces moments confinés. Le vélo est de plus en plus perçu comme une solution viable, raisonnable, idéale de mobilité pour les déplacements de post-confinement. Alors ne culpabilisez pas à pédaler au quotidien. Vous pensez le faire d’une manière égoïste, pour votre petit bien-être personnel. Réfléchissez à nouveau. En choisissant de pédaler confinés, chez vous, vous allégez la charge de travail des soignants. Aussi vous vous préparez, sans forcément vous en rendre compte à votre mobilité post-confinement. Alors continuez à pédaler. Continuez à parler autour de vous de ce programme « critérium des confiné.e.s ». Sensibilisez vos voisins, vos amis, vos cousins, vos tantes, vos collègues. Invitez les à pédaler utile et pourquoi pas à donner sur notre collecte en ligne.
Prenez soin de vous et pédalez généreusement!

La lettre d’Axelle ci-dessous:
Merci pour votre soutien !
Chère Madame, cher Monsieur,
Vous avez été nombreux à répondre à l’appel à la générosité que nous avons lancé avec l’AP-HP et l’Institut Pasteur, je souhaitais vous remercier pour votre précieux soutien.
Grâce à la mobilisation de milliers de donateurs tels que vous, nous avons déjà pu réunir plus de 20 millions d’euros à l’heure où je vous écris. Nous sommes aux côtés des soignants, des chercheurs et des personnes les plus vulnérables, tous ayant besoin de notre soutien pour faire face à la crise sanitaire causée par l’épidémie qui s’est abattue sur notre territoire.

Pour répondre à cette urgence, l’ensemble des équipes de la Fondation de France s’est mobilisé pour activer son réseau, examiner les projets et les dispositifs proposés dans le seul but d’apporter une aide rapide et efficace.

Voici donc les premières actions que nous menons grâce à vous :

– L’achat de matériel médical pour augmenter immédiatement la capacité d’accueil des soignants dans les hôpitaux, avec par exemple :3 respirateurs légers et 4 systèmes d’oxygénothérapie haut débit pour permettre aux patients hospitalisés d’être placés sous respirateurs au CHU de LyonDes équipements biomédicaux permettant de traiter les patients dans de bonnes conditions aux CHU de Bordeaux, Lille, Reims, Strasbourg, au Centre Hospitalier de Nantes.
Découvrez comment l’aide des donateurs est essentielle au CHU de Bordeaux

– La mise en place de dispositifs d’appui psychologique aux patients et de services de proximité pour améliorer les conditions de travail des équipes soignantes :Aides psychologiques apportées aux enfants et aux familles touchés par le deuil notamment au CHU de ToulouseDu matériel de communication pour permettre aux patients de maintenir le lien avec leur familleDes repas gratuits et de qualité sont également distribués aux équipes soignantes de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris.
– Le financement de projets de recherches médicales pour donner les moyens aux chercheurs :D’étudier la pandémie en cours afin de limiter son expansionD’élaborer des tests de détection d’anticorps contre le virusDe mettre en place des traitements efficaces et innovantsDe développer des vaccins pour guérir les prochains maladesD’étudier l’impact de l’épidémie sur les soins et les soignants.
Notre ambition est de contribuer à accélérer les travaux de l’ensemble des acteurs de la recherche académique engagés dans la lutte contre l’épidémie : Institut Pasteur, INSERM, CNRS, INRAE, Universités, AP-HP, etc

Bien entendu, nous n’oublions pas les plus vulnérables dont le quotidien déjà fragile se trouve encore plus menacé (personnes âgées, handicapées, malades, sans-abris …). Pour les aider à faire face et rompre l’isolement, nous avons choisi de soutenir des acteurs expérimentés, à l’échelle locale et nationale, œuvrant sur le terrain :Mise à l’abri et distribution de repas pour les personnes sans domicileMobilisation auprès des familles d’enfants handicapés : création d’un dispositif d’aide globale (services à domicile, soutien psychologique, etc.)Mise en place de dispositifs de soutien psychologique comme des services d’écoute en ligne pour les personnes atteintes de troubles psychiques.
Découvrez, par exemple :
Comment nous apportons une aide alimentaire aux personnes vulnérables

Comment nous maintenons un lien social auprès des personnes âgées, isolées

Voici ce que nous avons réussi à mettre en place ensemble pour faire face à cette crise sanitaire. Pour autant, il reste encore beaucoup à faire : étendre ce même soutien auprès d’autres CHU en France, favoriser en parallèle le développement de dispositifs d’appui psychologique aux équipes soignantes et poursuivre l’aide au maintien et à la reprise d’activité des associations de solidarité présentes chaque jour sur le terrain.

Au nom de la Fondation de France, je vous remercie à nouveau chaleureusement pour votre aide. Je continuerai de vous informer des avancées de nos actions, pour honorer la confiance que vous nous avez témoignée.

Merci de votre engagement à nos côtés et prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *